Neurosciences et ITA

 

 

 

« Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don »  

 

Albert Einstein.

 

 

Grâce aux progrès de l'imagerie, les neurosciences connaissent depuis peu des développements fulgurants révélant les mécanismes de l'apprentissage, de la mémoire, de la motivation, de l'engagement, de l'attention, de la prise de décision et du leadership qui intéressent le monde de l'entreprise. « Elles mettent en lumière les paramètres dont a besoin le cerveau pour s'épanouir », explique Pierre-Marie Lledo, directeur du département de neurosciences à l'Institut Pasteur.

 

Ses travaux sur la neuroplasticité (la capacité du cerveau à remodeler ses connexions en fonction de l'environnement et des expériences), les neurones miroirs (ceux de l'empathie et de l'apprentissage par imitation), le cerveau social (les relations aux autres) l'ont convaincu que la science peut façonner des « managers neuro-amicaux » capables d'organiser leur travail et celui de leur équipe pour réduire le stress et stimuler leur créativité. A partir de ce constat, comment travaille-t-on la neuroplasticité ?

 

La citation de Jean-Paul Sartre, « On peut toujours faire quelque chose de ce qu’on a fait de nous », illustre les possibilités offertes à l’individu de trouver de nouvelles opportunités face à ce qui lui est imposé. Les difficultés sont alors vécues comme des défis et des occasions de croissance. Les portes de la créativité et de la liberté sont ouvertes, et avec elles, de multiples scénarios. 

 

L’ITA (improvisation théâtrale appliquée) nous invite à l’éveil pour utiliser tout ce qui se présente comme des cadeaux pour créer, amener des idées, développer son imaginaire et insiste sur le fait que tous les univers sont compatibles, toutes les propositions peuvent se combiner dès que chacun cherche à établir des liens de collaboration avec l’autre, le tout, en mode "neuro friendly"

 

le taux d'engagement des salariés français est parmi les plus bas du monde : seulement 6 % se disent motivés par leur emploi, contre 20 % qui se déclarent à l'inverse totalement désengagés…Pourquoi  ?

 

« Le cerveau se détruit par la routine et se nourrit du changement » affirme Pierre-Marie Lledo.

 

Les process, les procédures sont rassurantes, nécessaires mais leur excès étouffent l’autonomie, limitent la créativité, la prise de décision. Demain, les progrès en matière d’intelligence artificielle vont permettre d’accomplir certaines des tâches dévolues aux managers. Question: en aura-t-on encore besoin et à quoi serviront-ils ?

 

Certains rigoristes pourraient voir l'ITA dans l’entreprise comme une désobéissance, de l’insignifiance ou des enfantillages. Pourtant, oser proposer au acteurs du management un outil différent, reliant deux choses à priori antinomiques, explorer sa philosophie systémique et constructive, c’est placer l’homme et ses relations avec l’autre au cœur de l’entreprise, c’est activer les vecteurs de la motivation en développant l’écoute, l’empathie et déléguer le routinier à l’intelligence artificielle.

 

La démarche est réaliste car travailler sur les relations au cœur de l’Humain est essentiel. Sortir des sentiers battus en expérimentant est incontournable pour le salarié et pour l’entreprise plongée dans un marché en perpétuelle mutation. Le cadre, la manière de se rencontrer, de se voir, un contexte favorable sont autant de  facteurs provocateurs de changement. 

 

Par l’expérimentation des principes de l’ITA, ainsi que différents exercices d’expression verbale et non-verbale, les participants sont invités à poser un autre regard sur eux-mêmes et sur leurs rapports aux autres, à réfléchir sur leurs manières d’être en relation et/ou sur leurs pratiques managériales dans un esprit ludique et convivial ce qui peut atténuer les résistances des plus réfractaires au changement.

 

Demain, les ressources humaines et les comex seront neuroboostés. Pour le meilleur, selon Pierre-Marie Lledo: "Ça permettra d'être plus efficace dans le recrutement par exemple, de choisir des cerveaux aptes à travailler ensemble ». La pratique régulière d’une activité physique, encouragée par les entreprises, permet d’être et d’entretenir une bonne santé plus longtemps. A elles de proposer un fitness des neurones de leurs salariés grâce à des ateliers, des formations d’ITA ouvrant en grand le champ créatif, le plaisir de travailler ensemble et boostant l’autonomie, la confiance. Un premier pas pour former les « managers neuro-amicaux » de demain.

 

Pascal GIRARDOT

Fondateur d’IMPROOVITY

Form’acteur - coach en ITA

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

January 22, 2020

March 19, 2019

February 5, 2019

December 11, 2018

October 23, 2017

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square